Test : AfterShokz Bluez ou le casque BlueTooth à vibration osseuse

Écrit par aDy. Posté dans Accessoires, iPad, iPhone, iPod

Ça y est le fameux casque audio Bluetooth à vibration osseuse est arrivé en France ! Plus sécurisant, plus intuitif, plus innovant, l’étonnant AfterShokz Bluez risque de faire des émules. Destiné aux piétons, amateurs de course à pied, cyclistes et autres utilisateurs qui souhaitent pratiquer des activités tout en écoutant leurs musiques préférées et sans être coupé du monde.

AfterShokz Bluez : casque Bluetooth à conduction osseuse sonore

La conduction osseuse sonore ?

Contrairement aux traditionnels écouteurs qui transmettent le son par le tympan, le casque AfterShokz Bluez délivre le son par vibrations de manière inhabituelle. Ici le signal sonore passe par les os de la mâchoire et de la tempe afin d’atteindre finalement aussi la cochlée qui analyse les données sonores et transmet les données au cerveau. L’avantage ici est que le son du casque et le son environnant ne passent pas par le même chemin et il est donc possible d’entendre les deux à la fois.

Téléphoner en conduisant, écouter de la musique en faisant son jogging matinal ou en dévalant les rues en skateboard peut être source de danger ou d’accident. C’est la raison pour laquelle des chercheurs ont permis le déploiement de la technologie au grand public, notamment pour les utilisateurs possédant un smartphone ou baladeur avec connexion Bluetooth.

Technologie conduction ou vibration osseuse

Une totale perception spatiale de l’utilisateur !

Le son provenant du casque est censé donner l’impression de provenir de l’intérieur de la tête, et permet donc de garder les oreilles dégagées pour une écoute sécurisante grâce à aux sons environnants audibles.

Conduction vibration osseuse : secteur militaire

Utilisée depuis quelques temps par les audioprothésistes, l’armée pour des opérations militaires, ainsi que par des équipes SWAT, l’osthéophonie ou la technologie de conduction osseuse équipe un grand nombre de système de communication tactique afin de percevoir correctement la voix tout en préservant la perception spatiale.

A noter que les fameuses Google Glasses qui seront disponibles en 2014 exploiteront également le procédé de la conduction osseuse sonore avec l’intégration d’un système audio ostéophonique à la place de traditionnels écouteurs audio.

Ludwig Van Beethoven : pionnier de la conduction osseuse

Ludwig Van BeethovenLe fameux compositeur allemand Ludwig Van Beethoven fut l’un des premiers utilisateurs de la conduction osseuse sonore. Vers l’âge de 30 ans, son audition commença à se détériorer, et il fut rapidement devenu complètement sourd.

Catastrophé au point de vouloir se suicider, il trouva une alternative, une technique développée auparavant par l’anatomiste Giovanni Filippo Ingrassia : un bâton conducteur en forme de tige serré entre les dents et attaché à son piano qui lui permit d’écouter la musique malgré son handicap.

Déballage et test de l’AfterShokz Bluez

Au déballage, pas de grandes surprises les accessoires étant peu nombreux : une boite de rangement carrée de bonne augure permet de ranger et protéger les écouteurs à conduction osseuse, ainsi que de les maintenir à l’aide d’un élastique pour éviter les chocs de ces derniers lors de déplacements. Le casque semble solide et bien fini et sa partie supérieure à un rendu brillant. Un filet permet de ranger la notice d’utilisation (divisée en six langues), un câble de chargement USB vers mini USB, ainsi que le bandeau de sport (baptisé ici “Sports Band”) en caoutchouc souple qui sert à maintenir correctement le dispositif selon la circonférence de la tête de chacun.

AfterShokz Bluez : contenu packaging

Mise en place

Lors de la première utilisation l’AfterShokz fonctionne immédiatement, mais il est conseillé de procéder à une première charge complète. Celle-ci dure approximativement trois heures et est indiquée par l’allumage continu d’une LED de couleur rouge ; une fois le chargement terminé, la LED passe au bleu. A noter qu’un clignotement rapide de la LED indique que la batterie devient faible. La LED affiche quelques autres codes à déchiffrer via la notice d’utilisation.

Casque Bluetooth Aftershokz Bluez

Nous avons procédé à l’appairage des écouteurs sur un iPhone 5 en quelques secondes. Pour ce faire, il suffit de positionner l’interrupteur sur ON (vert) du casque, pour découvrir l’appareil “AFTERSHOKZ” sur la liste des appareils Bluetooth listés dans les réglages iOS. Un clignotement rapide bleu / rouge confirme la bonne synchronisation des appareils, et la manipulation ne sera plus nécessaire par la suite. Pour appairer un nouvel appareil à l’avenir, il suffira de rester appuyer cinq secondes sur le bouton Lecture.

Classique pour les amateurs d’oreillettes Bluetooth, un appui sur la touche Appel permet de répondre à un appel, idem pour raccrocher. Il est également possible de régler les paramètres de voix, du volume, d’allumer et d’éteindre l’appareil, ainsi que de passer à la chanson suivante, ou encore de transférer ou rejeter un appel, sans quitter le casque de sa tête. Encore une fois, la notice d’utilisation indique en détail chaque manipulation (les deux boutons en question et leur types de pression).

Il est temps de placer le casque sur la tête, mais avant tout la mise en place du bandeau de sport est nécessaire. Pour ce faire, il suffit d’accrocher chaque extrémité sur chaque branche du casque, pas d’erreurs possibles , L (left) et R (right) sont indiqués. Une fois en place, il est possible de régler le bandeau, voir de l’enlever si le casque sert trop la tête. Pour notre part avec le bandeau en place, les écouteurs sont correctement en place et il est possible de faire des mouvements brusques sans faire bouger d’un poil le dispositif et sans qu’il ne soit désagréable à porter.

Premières impressions

aftershokz bluezA la première écoute la sensation d’écoute est  moins impressionnante en pratique que sur papier. En effet le rendu reste tout de même très proche d’un casque audio classique. Mais le fait de pouvoir parler à son voisin tout en écoutant ses morceaux est déroutant malgré tout et peut donner l’impression de posséder un petit système stéréo au centre du cerveau :).

Même si nous ressentons une légère perte de qualité du timbre des instruments, l’ensemble est clair (un peu métallique) et de bonne qualité pour du matériel milieu de gamme, qu’il s’agisse des aigus ou médiums.

Un test sonore d’un morceau de musique bien percutant nous a donné le constat suivant : les basses sont faibles selon la fréquence par rapport à des écouteurs classiques, et peuvent provoquer selon les morceaux et à fort volume, des vibrations plus conséquentes qui peuvent procurer des sensations de picotements (surtout les premières minutes), ainsi qu’une certaine fatigue après quelques heures d’utilisation. Quelques réglages peuvent être nécessaire pour le rendu des infra-basses, tout en prenant soin de garder impérativement les embouts sonores en contact direct avec les os de la mâchoire.

Le casque AfterShokz est définitivement dédié à la gamme de fréquence 1-4 Khz, la plus adaptée aux humains, et est donc très optimisé pour l’écoute d’instruments acoustiques, piano, voix, etc. Certains remarqueront également une perte de qualité non négligeable du timbre des instruments. Il est donc important de noter que le rendu sonore n’atteint pas le niveau d’un bon casque plus conventionnel.

Rien à signaler du côté de la connectivité, nous n’avons pas perdu une seule fois la connexion Bluetooth en restant sur les dix mètres à la ronde conseillés par l’équipe d’AfterShokz. Malgré ses deux seuls boutons accessibles pendant l’utilisation, l’AfterShokz permet un grand nombre d’actions listés dans la notice.  Certains fabricants devraient s’inspirer de la qualité et stabilité du système Bluetooth de l’AfterShokz.

Conclusion

Globalement notre avis sur l’AfterShokz est positif, le rendu sonore est de qualité et il est plutôt plaisant de pouvoir faire un jogging avec les oreilles à l’air libre et entendre les bruits environnants en même temps qu’un morceau de musique. Les purs audiophiles resteront sur un bon casque audio classique, et d’autres pourront être conquis par ce produit définitivement high-tech, qui permet de coupler sa musique à d’autres activités de manière plus sécurisante ou pratique.

Points positifs : finitions de l’appareil, résiste à l’eau, confort, légèreté et qualité de la connexion Bluetooth.

Points négatifs : rendu des basses et du timbre des instruments, effet vibrant pouvant être dérangeant certains cas.

Merci à toute l’équipe de Macway pour nous avoir donné la possibilité de tester l’AfterShokz Bluez disponible au tarif de 119€ .

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

A propos de l'auteur : aDy

Passionné depuis plusieurs années du monde Apple et des nouvelles technologies en général, je suis l'éditeur de Generation Apple. J'aime faire découvrir et partager mes dernières trouvailles du web et autres geekeries. Je suis à votre disposition pour toutes questions ou suggestions liées à la vie du blog. J'attache beaucoup d'importance aux besoins de nos lecteurs, donc n'hésitez pas à nous contacter si besoin !

Commentaires (4)

  • Hackersvan

    |

    Bonjour,

    Acheté sur Boutique marathon, je ne conseille pas ce casque.
    En effet, il est recommandé pour le sport mais n’est pas étanche !
    Après 2 changements sous garantie, je renonce… perte de son à l’oreillette gauche, coupures de son puis plus de son…
    Boutique Marathon reconnait le problème (plusieurs joggers ont eu cet incident) mais le fabricant AfterShokz fait la sourde oreille.
    Je ne recommande pas du tout ce casque pour le sport.

    Répondre

  • annie

    |

    Bonjour,
    J’avais un casque de cette marque mais le son était aussi perçu par les oreilles (et donc entendu par mes voisins).
    Est-ce que ce problème est résolu ?
    Merci

    Répondre

  • Antoine

    |

    J’ai le même problème qu’Annie,à savoir : le son aussi perçu par les oreilles (et donc entendu par mes voisins).
    Comment y remédier ?

    Répondre

  • JIBE

    |

    Le 1er juillet 2015, le port d’oreillettes à vélo sera interdit (mais les malentendants pourront continuer à rouler, allez savoir pourquoi mais heureusement pour eux !). Est-ce que ce type de casque sera autorisé ? Les motards pourront continuer à utiliser des écouteurs intégrés à leur casque mais j’ai des craintes sur la distinction faite par la maréchaussée.

    Répondre

Laisser un commentaire