Mozilla annonce la fin de Firefox et de tout développement sur iOS

Écrit par aDy. Posté dans Actualités, Applications / Systèmes, iOS

Alors que Mozilla s’apprête à sortir son propre système d’exploitation mobile Firefox OS, la fondation souligne une nouvelle fois son désintérêt total à sortir une version iOS du navigateur, et ce malgré la disponibilité d’équivalents alternatifs tels que le fameux Google Chrome ou encore Opera pour ne citer qu’eux. Toujours la même cause : Apple impose qu’aucune application extérieure ne puisse traiter avec des fonctionnalités internes au système iOS.

Firefox sur iPhone ou iPad… plus qu’un rêve ?

En effet, ce n’est pas la première fois que l’équipe de Mozilla indique qu’elle ne souhaite plus développer pour la plateforme iOS, en précisant que Apple impose des contraintes techniques trop lourdes. C’est la raison pour laquelle que la seule application rendue disponible par la fondation sur iOS fut Firefox Home, une appli qui servait à synchroniser ses favoris, historique et onglets ouverts de Firefox à destination de Safari sur iOS. Elle fut retirée de l’App Store depuis fin 2012.

La Fondation Mozilla représentée par Jay Sullivan, vice-président des développements produits Mozilla, semble bien décidée à ne pas revenir sur ses positions et l’a fait largement comprendre à la récente conférence américaine SXSW Interactive 2013 d’Austin au Texas. Il indique à nos confrères de Cnet que les raisons restent les mêmes : Apple n’a toujours pas décidé d’assouplir les restrictions liées à l’approbation d’une application, ce qui selon Mozilla, empêcherait de faire fonctionner pleinement son navigateur. Il accuse Apple de mettre en place des restrictions qui serviraient à maintenir Safari un cran au-dessus des autres.

Des performances en baisse à cause d’une concurrence déloyale

Le point le plus gênant serait qu’Apple n’autorise pas Mozilla à utiliser Gecko, son propre outil de développement pour Firefox. En effet, la firme de Cupertino impose de développer les navigateurs web via la bibliothèque Webkit, utilisée également pour les développements de Chrome iOS, Safari et bientôt Opera Mini, qui tournent avec le moteur de Safari. Ce dernier est donc le seul navigateur web complet qui puisse être utilisé sur iOS. Un comble ! Et ce n’est pas fini, une application tierce n’est pas autorisée à utiliser la très performante machine JavaScript Nitro (via le composant UIWebView), pour traiter avec le moteur de Safari. Le test avait déjà été fait avec Junior, le concept du navigateur pour iPad qui fut le dernier développement de Mozilla pour iOS.

Jay Sullivan au SXSW Interactive
En partant de la gauche : Mike Taylor, Jay Sullivan, David Dehghan et Seth Rosenblatt à l’évènement SXSW Interactive. (© James Martin/CNET)

Ces dires ont été appuyés par David Dehgan en charge du développement de Dolphin, ainsi que Mike Taylor de chez Opera, qui étaient également tous deux présents à l’évènement. Il n’est donc plus question de développer quoi que ce soit pour iOS aujourd’hui et à l’avenir. Selon les statistiques de NetMarket Share, ces détails ne devraient pas faire trembler Apple, étant donné la faible part de marché de Firefox avec moins de 1%, contre 55% du côté de Safari. Jay Sullivan confirme et conclut donc qu’à l’aide de plusieurs dizaines d’opérateurs, la fondation préfère tout miser sur le développement de Firefox OS. Ce système d’exploitation sera dédié à certains appareils entrée de gamme qui commenceront à être disponibles pour cet été 2013.

Source : Cnet

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

A propos de l'auteur : aDy

Passionné depuis plusieurs années du monde Apple et des nouvelles technologies en général, je suis l'éditeur de Generation Apple. J'aime faire découvrir et partager mes dernières trouvailles du web et autres geekeries. Je suis à votre disposition pour toutes questions ou suggestions liées à la vie du blog. J'attache beaucoup d'importance aux besoins de nos lecteurs, donc n'hésitez pas à nous contacter si besoin !

Commentaires (1)

  • ABL

    |

    Je suis curieux sur ce Firefox OS
    Concernant l’actu en elle-même, j’en pense que Firefox vit grâce à la perfusion de Google. C’est peut-être aussi eux, qui veulent mettre en avant leur propre navigateur, qui les ont découragés à continuer. En tout cas ils ne les ont pas encouragés et c’est déjà, à mon avis, un signe.

    Répondre

Laisser un commentaire