Apple fait évoluer son App Store en ajoutant de nouvelles informations

Écrit par Dr True. Posté dans Actualités, iTunes

La firme à la pomme a été malmenée ces dernières semaines, suite à de nombreuses plaintes et autres scandales en rapport avec l’App Store. Après l’affaire des pages non sécurisées dans la boutique en ligne, c’est cette fois la fonctionnalité d’achat in-app qui est pointée du doigt. On reproche à Apple de ne pas être assez explicite au sujet des coûts de certains in-app, notamment face à un public peu averti, tel que les enfants. Ayant reçu nombre de plaintes de parents qu’Apple a dû rembourser, la firme a décidé d’ajouter de nouvelles mentions sur la fiche d’une application.

L’Apple Store fait parler de lui, mais pas vraiment en bien

Apple se passerait volontiers de cette médiatisation. En effet, les problèmes s’accumulent sur sa boutique en ligne, et la firme doit faire face à de nombreuses critiques. On se souvient qu’il y a trois semaines, Elie Bursztein, un chercheur pour Google, avait décelé une faille de sécurité sur l’App Store, où certaines zones de la boutique en ligne n’étaient pas sécurisées par le protocole https. Cette faille permettait -entre autre- à un hacker mal intentionné de faire acheter une toute autre appli que celle demandée par l’utilisateur, et surtout à un prix bien supérieur. Cette faille a été corrigée par Apple depuis le 23 février dernier. Mais l’App Store n’en a pas fini pour autant avec les critiques, et une nouvelle pluie de mécontentement s’abat sur la célèbre boutique en ligne, cette fois en rapport avec les achats in-app mal indiqués pour les consommateurs les moins avertis.

De nombreuses poursuites judiciaires qui ont coûté cher à Apple

Un enfant dépense plus de 2000 euros sur l'App Store
©swns.com

Plusieurs scandales ont éclaté suite à des achats in-app effectués par des enfants, pour plusieurs milliers de dollars ! Les achats in-app, c’est la possibilité d’acheter du contenu additionnel propre à une application, donc directement via cette appli, sans passer par une plateforme d’achat telle que l’App Store.

Citons par exemple le petit Théo, un jeune britannique de 8 ans, qui a dépensé plus de 1000 euros en achat d’in-app pour son jeu des “Simpsons”. Toujours en Angleterre, c’est cette fois pas loin de 2000 euros d’achats qui ont été faits par Danny, 5 ans. En moins de 10 minutes, il avait involontairement acheté des in-app du jeu “Zombies vs Ninja” sur son iPad.

Apple a fini par accepter de dédommager les parents concernés par ces mésaventures, en leur remboursant les sommes payées involontairement. Mais pour le plus grand malheur de la firme, ce type d’anecdote a concerné des milliers de famille à travers le monde, heureusement souvent dans de moindres mesures. Apple s’est empressé d’expliquer en détail la procédure à suivre dans les réglages de l’iOS, pour désactiver l’achat in-app : en se rendant dans Réglages > Général > Restrictions et en y désactivant l’ajout d’applications.

L'âge requis et la présence d'in-app rajoutés sur l'App Store

Apple prend des mesures en rajoutant plus d’indications sur les applis

Mais Apple ne s’est pas contenté de cette information, et a récemment réagit en intervenant directement sur l’App Store. Depuis maintenant deux semaines, sur la page de toute application, il est clairement mentionné si l’appli en question propose ou pas des offres d’achats in-app. En français, l’indication exacte est “Inclus des achats intégrés“.

Apple continue dans cette lancée, et vient encore d’ajouter une nouvelle mention sur la fiche d’une application : les limitations concernant l’âge minimal requis. Ce petit logo rectangulaire affiché juste en dessous de l’éditeur de l’appli, possède 4 valeurs différentes. Les catégories vont de +4 pour les applications sans restriction d’âge ; jusqu’à +17, dans le cas des applis avec la restriction d’âge la plus élevée, en passant par les valeurs intermédiaires +9 et +12. On peut constater ces deux nouvelles mentions sur son iDevice, puisque Apple a mis à jour ses serveurs.

Des avertissements qui servent surtout à protéger légalement Apple

Bien entendu, ces informations supplémentaires ne vont certainement pas empêcher ce scénario d’achat involontaire (pour ne pas dire inconscient dans le cas d’enfants) de se reproduire. Pas plus d’ailleurs que l’indication de l’âge minimum requis n’empêchera un enfant trop jeune de l’acheter. En fait, il s’agit surtout ici pour Apple de se prémunir légalement d’éventuelles nouvelles poursuites judiciaires à ce sujet ; grâce au principe de “on vous aura prévenu, vous ne pourrez pas vous plaindre après”.

Achat involontaire d'un in-app par un enfant

Vigilance et restriction d’utilisation comme seule vraie protection

Quoiqu’il en soit, la mesure la plus efficace reste la vigilance des parents vis-à-vis des plus jeunes, puisque aucun mode “enfant” n’est actuellement proposé sur l’App Store, au grand dépit des parents. Certes, ces derniers sont désormais informés, mais on ne saurait que trop leur conseiller de garder un œil sur l’utilisation que font leurs enfants de leur iPhone ou iPad, et de ne pas hésiter à prendre des mesures radicales telles que la désactivation de l’achat d’applications. Cela reste l’unique moyen d’éviter les mauvaises surprises et éventuelles déconvenues à la découverte de sa facture.

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

A propos de l'auteur : Dr True

...

Laisser un commentaire